Burkina/Putsch 2015 : cinq accusés reviennent à la barre le lundi prochain

 

Ouagadougou, 16 Janvier 2019 (AIB)-Le président du Tribunal militaire, Seydou Ouédraogo a annoncé mercredi que cinq accusés déjà auditionnés dans le cadre du putsch de septembre 2015, seront de nouveau rappelés à la barre pour un second interrogatoire à partir du lundi prochain.

 

Il s’agit de l’adjudant-chef Major Eloi Badiel, de l’adjudant Jean Florent Nion, de l’adjudant-chef Roger Koussoube, du caporal Da Sami et du sergent-chef Laoko Mohamed Zerbo.

 

Le président Seydou Ouédraogo a accordé la liberté provisoire aux accusés Minata Gwelwaré, le soldat de première classe Amadou Ly mais a par contre rejeté la demande de liberté provisoire de Yacouba Kinda, jugée «mal fondée dans le fond».

 

Le Tribunal militaire a également pris la décision de retirer les dossiers de Yacouba Kinda et du soldat de première classe Lamoussa Badoum de la procédure actuelle afin de les juger ultérieurement.

 

Le soldat de première classe Lamoussa Badoum jusque-là sans avocat a informé le Tribunal de la constitution de Me Yérim Thiam à ses côtés comme avocat.

 

L’audience a été suspendue ce mercredi afin de reprendre le lundi 21 janvier 2019 à partir de 9 heures.

 

Cette suspension vise à permettre aux accusés qui seront rappelés à la barre de se concerter avec leurs conseils pour préparer leur second passage.

Agence d’Information du Burkina

Wurotèda Ibrahima SANOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here