Burkina-Enseignement-Don

 Mobilité des étudiants : Le gouvernement offre quinze bus aux instituts privés d’enseignement supérieur

Ouagadougou, 10 janv. 2019, (AIB)- Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation(MESRSI) a offert jeudi, des bus à quinze établissements d’enseignement privés laïcs du Burkina Faso, pour améliorer la mobilité des étudiants.

Selon le représentant du ministère en charge de l’Enseignement supérieur, le Directeur de cabinet dudit département, Théophile Tenkodogo, ces quinze instituts privés d’enseignement supérieur se sont distingués par leur qualité d’enseignement en 2018.

Pour lui, l’accompagnement du gouvernement aux quinze établissements privés laïcs du Burkina, vise à améliorer les conditions d’études et de vie des étudiant.

M. Tenkodogo s’exprimait jeudi à Ouagadougou, à l’occasion d’une cérémonie de remise de bus, à ces établissements privés d’enseignement supérieur du Burkina(EPES).

Il a précisé que le geste de son département constitue une invite, pour les bénéficiaires à maintenir toujours le cap et les non bénéficiaires à mieux faire.

Il a en outre affirmé que, les quinze meilleurs établissements privés supérieur(EPES) ont été évalués, suite à une mission de suivi-contrôle par des techniciens dudit ministère.

A l’écouter, l’amélioration de l’accès à l’Enseignement supérieur passe par la multiplication et la diversification des offres de formations.

«Le ministère a décidé d’accompagner ces établissements en les dotant chacun d’un bus pour améliorer la mobilité des étudiants », a-t-il soutenu.

Pour le président de l’Union nationale des établissements privés laïc(UNEPl), Issa Compaoré s’exprimant au nom des bénéficiaires, le geste du MESRSI va améliorer la mobilité des activités pédagogiques, culturelles et sportives des étudiants.

«Nous avons un sentiment de joie, de fierté, de reconnaissance à l’endroit du ministère qui pense que l’ensemble des établissements privés contribuent à l’amélioration de l’accès à la formation», a-t-il laisse entendre.

M. Compaoré a ajouté que d’autres partenariats vont suivre dans les mois à venir, pour un enseignement supérieur de qualité au pays des hommes intègres.

Il dit toujours solliciter le soutien du gouvernement dans d’autres domaines, qu’outre transport afin d’adapter la formation au besoin de l’économie.

«Le ministère s’est mis en phase de privilégier la formation technique au Burkina Faso qui demande des besoins en équipements et infrastructures qui sont très chers pour nous », a poursuivi le président de l’UNEPL.

Issa Compaoré a enfin a invité les bénéficiaires à mieux utiliser les bus pour l’atteinte des objectifs recherchés.

Agence d’information du Burkina

no/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here