OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nouvel an dans les Hauts-Bassins

Les autorités expriment leurs vœux pour 2019

 

Chaque nouvelle année offre l’occasion de formulation de vœux de nouvel an. Pour cette année nouvelle 2019, nous avons recueilli les vœux de quelques autorités administratives, religieuses et politiques de la région des Hauts-Bassins. 

 

Gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou : « 2019 sera également une année d’espoir ». (P20)

 

« Populations des provinces du Houet, du Kénédougou, et du Tuy, nous voilà au terme de l’année 2018. 2019 s’annonce à nous et je voudrais souhaiter à toutes et à tous une heureuse année nouvelle, une heureuse année 2019. 2018 aura été une année de défis, une année de consolidation des acquis. Nous savons que 2019 sera également une année d’espoir. Dans la mesure où cette année nous avons bénéficié d’une bonne pluviométrie, qui nous a permis une production agricole satisfaisante. Au plan économique, nous avons également l’ouverture de certaines unités industrielles à Bobo-Dioulasso et les efforts consentis par le gouvernement et la délégation de la Chambre consulaire ont permis l’instauration et le maintien d’un bon climat d’affaires au niveau de notre région. Toutefois, beaucoup de défis restent à relever au plan économique, social et sécuritaire. Pour cela, j’invite les populations à plus d’ardeur au travail, à plus de vigilance, à plus de cohésion sociale et de paix. C’est à ce prix que nous pouvons construire notre région et le Burkina Faso. Je souhaite à toutes et à tous une heureuse année 2019. Je souhaite à chacun de nous beaucoup de santé, de paix, de prospérité et de cohésion sociale dans la région des Hauts-Bassins. Bonne année 2019 ! »

 

*Monseigneur Paul Ouédraogo, archevêque de Bobo-Dioulasso : « Je souhaite pour notre pays tant éprouvé…la paix et la sérénité ».  (PC18)

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En cette année 2019 qui s’ouvre, je voudrais d’abord rendre grâce à Dieu pour l’année 2018 qui nous a donné de traverser. C’est vrai que 2018 n’a pas été simple. Il y a eu beaucoup de problèmes, beaucoup de difficultés mais Dieu nous a donné la santé et nous a fait la grâce de la traverser.  Je voudrais avec vous lui dire merci. Merci pour cette santé, merci pour la vie. Au moment où s’ouvre une année nouvelle, je voudrais aussi la confier à la bénédiction de notre Dieu. Que Dieu bénisse notre année 2019 et que à tous égards qu’elle soit meilleure à l’année 2018. Je souhaite particulièrement pour notre pays tant éprouvé par toutes ces attaques terrorismes, la paix et la sérénité pour les gouvernants, les citoyens. C’est vrai que la paix vient de Dieu mais les hommes doivent faire un effort pour convertir leurs cœurs pour l’accueillir. Je demande à ce Dieu de donner à tous les Burkinabè et aux amis du Burkina Faso un cœur qui aime ce pays et qui veut réellement son développement, le bonheur pour l’ensemble des habitants de ce pays. Il faut certainement que nous nous oublions un peu  pour penser à l’intérêt commun. Cela doit se voir dans nos familles. Toute vraie politique comme dit le pape François est établi d’abord pour le service du bien commun. Avec plus de patriotisme et  de sens de l’écoute des uns des autres, nous pourrons réellement nous mobiliser, nous donner la main dans une cohésion sociale pour lutter ensemble contre le terrorisme qui a suffisamment endeuillé notre pays.  Bonne et heureuse année 2019 à tous et à toutes et que ce Dieu qui nous aime donne toutes les grâces dont nous avons besoins pour traverser l’année.

 

Youhana Drabo, Pasteur principal de l’Eglise centrale de l’Alliance chrétienne de Bobo-Dioulasso : « Nous ne devons pas travailler pour avoir la division entre les fils et filles du pays ».  (P19)

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au nom de toute l’Eglise de l’Alliance chrétienne de Bobo-Dioulasso,  je souhaite les meilleurs vœux de paix, prospérité de succès pour notre chère patrie. Le Burkina Faso est famille, une famille où nous sommes appelés à vivre en communion, en paix, dans l’unité. Nous ne devons pas travailler pour avoir la division entre les fils et filles du pays. Je souhaite qu’en 2019, nous soyons ensemble main dans la main et que nous puissions parler le même langage, avoir une même vision. C’est en cela que le Burkina Faso va prospérer et connaitre l’émergence dont nous souhaitons tant. A tous ceux qui traversent des moments difficiles, nous les exhortons à ne pas baisser les bras. En Afrique, on dit si nous nous mettons ensemble, nous allons pouvoir faire beaucoup de choses. C’est ensemble que nous pourrons combattre nos ennemis, les forces du mal qui viennent détruire notre pays et les ramènent sur la bonne voie.

 

Salia Gnissien, Secrétaire à l’organisation et administration/MPP : « Nous souhaitons qu’en 2019, les FDS arrivent à vaincre le terrorisme… » (DSCO 26)

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Nous souhaitons pour cette année 2019 la santé, la paix et surtout beaucoup de patriotisme au regard de la situation que nous vivons actuellement. Nous souhaitons qu’il ait la paix sur toute l’étendue du territoire national .Nous souhaitons qu’en 2019, les forces de défense et de sécurité arrivent à vaincre le terrorisme qui nous frappe actuellement. Nous demandons à nos militants et à toute la population de collaborer avec les FDS afin de les aider à vaincre ces forces du mal. Nous espérons qu’en 2019, il n’y aura plus de victimes sur le sol burkinabè en ce qui concerne le terrorisme. Nous souhaitons la paix car sans la paix il n’y a pas de développement ».

 

Moussa Zerbo, député UPC : « … que la paix, la sécurité et la sérénité puissent être le quotidien des burkinabè en 2019 »  (DSCO 25)

 

« Nous rendons grâce à Dieu qui nous a permis de voir la fin de l’année 2018 et d’entamer 2019. Nous souhaitons que la nouvelle année apporte des solutions aux difficultés et aux préoccupations que nous avons connues en 2018 surtout la question de l’insécurité. Notre pays connait une insécurité jamais égalée. C’est prier le Tout puissant pour que la paix, la sécurité et la sérénité puissent être le quotidien des burkinabè durant l’année 2019. Nous souhaitons que le tout puissant nous accompagne à faire face aux défis économiques afin que tous les Burkinabè puissent connaitre la prospérité, le succès dans toutes leurs entreprises ».

La Rédaction de Bobo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here