Burkina Faso-Infrastructures-Rétrospective

Burkina : Inauguration et lancement d’infrastructures routières d’envergure en 2018

Ouagadougou, 31 déc. 2018 (AIB) – L’année 2018 (notamment le deuxième semestre) a été marquée au Burkina Faso, par le lancement des travaux et l’inauguration d’infrastructures routières d’envergure.

Le 15 novembre 2018, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré à Ouagadougou, l’échangeur du Nord, la plus grande infrastructure du genre, dans la sous-région francophone.

Il s’agit d’un bel ouvrage composé, entre autres, de 22 km de voiries, de 14 ponts et 5 passerelles. L’échangeur du Nord permet d’assurer la fluidité de la circulation dans la capitale burkinabè.

Lancée en décembre 2015, la construction de l’ouvrage a duré environ trois ans et a coûté la bagatelle de 70 milliards de francs CFA, financés sous la forme de Partenariat public-privé (PPP).

Un peu moins de deux mois plus tôt, soit le 28 septembre 2018, le chef de l’Etat inaugurait, dans la province des Balé, le pont mixte de Boromo, à environ 170 kilomètres de Ouagadougou.

Les travaux de ce pont construit sur le fleuve Mouhoun ont été lancés en juillet 2017. La construction du pont a coûté 10 millions d’euro soit 6,5 milliards de francs CFA aux partenaires techniques et financiers.

Inauguration pont mixte de Boromo

D’un poids total de 1100 tonnes, ce pont mixte a une longueur de 106,2 mètres, une largeur de 12 mètres et une hauteur de 1,70 mètre.

Trois jours plus tôt, c’est le Premier ministre Paul Kaba Thiéba qui a inauguré, le 25 septembre 2018, le pont sur le fleuve Sirba, dans la province de la Gnagna, région de l’Est.

Démarrés le 30 octobre 2017, les travaux du Pont du fleuve Sirba ont pris fin le 19 juillet 2018, mettant ainsi fin au calvaire vécu par les usagers de la Route nationale (RN) n⁰18, Fada N’Gourma-Pièla-Bogandé, dans la province de la Gnagna (région de l’Est).

D’une longueur de 309 mètres et 10 mètres de largeur, avec des voies d’accès, les travaux de cet ouvrage ont coûté plus de deux milliards de F CFA (toutes taxes comprises) et exécutés en neuf mois.

2018 a également vu le lancement des travaux de construction de la nouvelle voie de contournement de Ouagadougou.  Les travaux de l’ouvrage ont été lancés le 30 octobre, par le président Roch Marc Christian Kaboré, en présence de son homologue libérien Georges Weah.

Pont sur le fleuve de la Sirba

Cette infrastructure routière d’une longueur  de 125 km, va coûter 181 milliards de F CFA, financés en mode PPP.

Selon le ministre en charge des Infrastructures, Eric Bougouma, l’objectif principal du projet est d’«améliorer la mobilité et la sécurité routière».

En plus de ces infrastructures d’envergure, plusieurs autres ouvrages routiers de moyenne ou petite envergure, ont été lancées ou inaugurées dans divers zones du pays.

D’où le sobriquet de ‘’Eric Bulldozer’’ attribué par certaines opinions au premier responsable en charge des infrastructures au Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

AK/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here