Performance du Burkina, nouvelles taxes et augmentation du prix du carburant marquent l’actualité économique en 2018

Ouagadougou, 30 déc. 2018 (AIB) – La performance du Burkina Faso au niveau mondial, l’adoption du budget 2019, l’instauration de nouvelles taxes, l’augmentation du prix du carburant ont occupé l’actualité économique au niveau national en 2018.

La performance du Burkina Faso, au niveau international reste l’un des points saillant de l’actualité économique nationale. Ainsi, selon le rapport CPIA 2017 de la Banque mondiale, le pays occupe la 6ème place en terme d’évaluation des politiques et des institutions nationales au niveau Africain avec une note de 3,6.

Pour la Banque mondiale qui a félicité le pays pour cette performance, la note du Burkina Faso est supérieure à la moyenne de l’Afrique subsaharienne.

Courant 2018 la Banque mondiale a également réaffirmé son soutien au Burkina Faso à travers la signature le 3 aout dernier  d’un accord de l’ordre de 235 milliards de francs  CFA destinés aux secteurs sociaux de base tels l’éducation, la santé et l’eau.

L’un des points forts de l’actualité économique de 2018 reste  également l’adoption du budget 2019. En effet, le parlement burkinabè a adopté lors de sa séance plénière du 18 décembre 2018 le budget de l’Etat exercice de 2018.

L’on retient en substance que le budget de l’Etat, exercice 2019 se chiffre à 2 237,42 milliards de F CFA en recettes et à 2 503,59 milliards de F CFA en dépenses dégageant ainsi un solde budgétaire global de 266,17 milliards de F CFA.

Les recettes totales enregistrent une hausse de 219,26 milliards de F CFA par rapports aux prévisions de 2018. Elles sont constituées en majorité par des recettes fiscales qui s’élèvent à 1 792,29 milliards de F CFA contre 1 160,98 milliards en 2018 soit une hausse de 11,46%.

Les ministères de la sécurité et de la défense ont eu leurs budgets desormais majorés. Pour le ministère de la Défense on est passé de 169 536 326 000 en 2018 à 209 726 310 000 FCFA en 2019, soit une hausse de 23,41%. Pour le département de la sécurité on est passé de 71 644 839 000 en 2018 à 99 577 834 000 soit une hausse de 38.99%

Le pays a également connu en fin 2018, l’augmentation du prix du carburant de l’ordre de 75F sur le litre du Super 91 et celui du gasoil. La décision de cette augmentation a été prise lors du conseil des ministres du 8 Novembre 2018. Pour ce faire, le litre du super 91 passe de 602 à 675 et celui du gasoil de 526 à 601 F.

Selon le porte-parole du gouvernement Remy Fulgance Dandjinou, cette augmentation s’explique par le fait que le baril du pétrole au niveau international a connu une hausse au point que la subvention de l’Etat à la Société nationale burkinabè des hydrocarbures (SONBHY) avait atteint les 14 milliards de francs par mois.

Aussi, le gouvernement burkinabè, a-t-il annoncé le  20 décembre 2018 dernier, va connaitre l’application de nouvelles taxes à compter de Janvier 2019. Ces taxes concernent entre autres, les véhicules privés, les boissons non alcoolisées, les terrains, les billets d’avions…

Le gouvernement burkinabè a procédé courant mois de novembre et décembre au prélèvement de la taxe de résidences sur les salaires des travailleurs du privé et du public à l’ordre de 4000F et de 5000F selon les localités.

Le pays a également procédé 2018 au lancement de l’emprunt obligatoire pour la mobilisation des ressources destinées au financement du PNDES.

Agence d’information du Burkina

RS/ata/ak

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here