Air Burkina

Désormais 7 jours/7 entre Bobo et Ouaga

 

Air Burkina a lancé son vol quotidien entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Le vol inaugural a eu lieu dans la matinée du vendredi 21 décembre 2018 à l’aéroport international de Bobo-Dioulasso.

 

La compagnie Air Burkina sera désormais plus fréquente dans le ciel bobolais. De deux vols par semaine à travers la ligne Abidjan-Ouagadougou, elle passera en effet à un vol direct quotidien entre Ouagadougou et la ville de Bobo-Dioulasso. Le lancement de cette desserte quotidienne a eu lieu dans la matinée du vendredi 21 décembre 2018 à l’aéroport international de Bobo-Dioulasso. Le cérémonial de lancement, dénommée « baptême de l’air », a été présidé par le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent Dabilgou.

Ce vol, a indiqué le ministre, rentre dans le cadre du plan de relance de la compagnie Air Burkina. Un plan de relance, a-t-il dit, qui intègre  la volonté du gouvernement de développer les vols intérieurs. « Bobo-Dioulasso est au cœur du système de vols intérieurs  dans notre pays », a reconnu Vincent Dabilgou. A en croire le ministre Dabilgou, si le vol quotidien entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso est une réalité aujourd’hui, c’est aussi grâce à l’implication et au plaidoyer de certains responsables de la ville de Bobo-Dioulasso, dont le président du conseil régional (PCR), Célestin Koussoubé. « Je remercie le ministre et particulièrement le gouvernement pour avoir répondu favorablement à notre demande », a témoigné Célestin Koussoubé. Avant de  féliciter et de souhaiter bon vent à la compagnie Air Burkina pour sa nouvelle aventure. Pour que la desserte soit une réussite, M. Koussoubé a invité les bobolais et surtout les hommes d’affaires, à y  adhérer massivement. «  Je lance un appel aux opérateurs économique de la ville de Bobo-Dioulasso à utiliser régulièrement l’avion », a recommandé le PCR.

 

35 000 F CFA pour l’aller simple et 60 000 FCFA pour l’aller-retour

 

En faisant une étude des coûts, il dit être convaincu qu’emprunter l’avion entre Bobo-Dioulasso et Ouagadougou est rentable non seulement en temps (45 minutes pour le vol aller), mais en transport. Il a par ailleurs lancé un appel aux opérateurs du tourisme à profiter de l’occasion pour vendre la destination Bobo-Dioulasso. A en croire le directeur général (DG) de Air Burkina,  Blaise Sanou, à travers le renforcement de la desserte entre les deux capitales, la compagnie entend participer au développement économique de la ville Sya. Va réellement commencer la desserte quotidienne à partir de janvier 2019,  et des vols directs se feront tous les matins au départ de Ouagadougou à 07h, sauf le mardi et le jeudi où l’avion continue sur Abidjan.

Aux dires du DG, le nombre de vols peut être revu à la hausse, mais tout dépend de l’adhésion des Bobolais. « Nous allons commencer par un vol aller-retour par jour, puis par la suite 2 vols le vendredi et le dimanche, et deux vols tous les jours si les bobolais adhèrent » a fait savoir Blaise Sanou. Le coût du billet quant à lui, est fixé à 35 000 F CFA pour l’aller simple et 60 000 FCFA pour l’aller-retour. Le premier responsable de la compagnie a en outre promis aux futurs passagers d’alléger les formalités. « Nous allons réduire au maximum les formalités pour ramener l’heure de la convocation à une heure avant le vol au lieu deux » a affirmé M. Sanou. Ouagadougou-Bobo-Dioulasso étant « une ligne domestique », le DG a rassuré que la carte nationale d’identité est suffisante comme pièce  pour embarquer. Pour ce premier jour de lancement, la compagnie a embarqué gracieusement plus d’une centaine de personnes à bord de « l’Embraer 195 » pour une ballade de trente minutes dans le ciel bobolais.

Alpha Sékou BARRY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here