Création d’emplois au Yatenga : 240  Jeunes et  femmes bénéficiaires  du projet PAEJF

Ouahigouya, (AIB)-La fédération nationale des groupements NAAM (FNGN)  en collaboration avec  Self Help Africa a  lancé,  le projet d’appui à l’entrepreneuriat   agricole des jeunes et des femmes dans la province du  Yatenga (PAEJF), le mardi 18 décembre 2018 à Ouahigouya.

240 jeunes et femmes de quatre communes de la province du Yatenga, à savoir Thiou, Koumbri, Barga et Tangaye, sont désormais les bénéficiaires du   projet d’appui à l’entrepreneuriat agricole des jeunes et des femmes dans la province du  Yatenga (PAEJF), lancé le mardi  18 décembre 2018 à Ouahigouya.

Financé à environ 144 millions de FCFA par Expertise France, ce projet    est le fruit d’une collaboration entre  la Fédération nationale des groupements NAAM(FNGN) en collaboration, avec Self Help Africa.

Ainsi, afin de susciter  l’appropriation du projet chez les  bénéficiaires  pour une  mise en œuvre réussite, un atelier  a été initié à   l’endroit des parties prenantes.

Aux dires  des responsables du consortium, le  PAEJF  va contribuer à  créer  des emplois autour des activités maraîchères et avicoles,  afin de  permettre aux jeunes et aux femmes de subvenir à leurs besoins.

La représente du  président de la FNGN,  Géneviève Ouédraogo /Soubèga s’est d’avance réjouie du fait que   le monde paysan  verra ses activités se renforcer à travers ce projet.

«Le choix des communes concernées, se justifie au regard de leur situation sécuritaire et d’autres problématiques transfrontalières» a confié M. Ouédraogo, tout en remerciant  les  partenaires techniques et financiers de  n’avoir  ménagé aucun effort pour soutenir la réalisation de ce projet.

Elle a rassuré  que  la FNGN mettra tout en œuvre pour que   toutes les activités programmées soient réalisées à la fin du projet.

 «A Ouahigouya, après les récoltes de nos produits maraichers, nous avons un sérieux problème d’écoulement et  ce projet va mettre fin à cela. Notre objectif, est  que ce projet soit bénéfique et aide  les femmes et les jeunes à améliorer leurs conditions de vie. Le Projet Self Help Africa, nous donne l’entière responsabilité de piloter ce projet qui relève de notre domaine» a confié  M .Ouédraogo.

Selon  le représentant du projet Self Help Africa, Issouf Kaboré,  ce projet qui  va coûter  144 millions de FCFA vise aussi  à améliorer  l’accès  des producteurs aux marchés des produits agricoles.

«Nous visons d’abord les acteurs qui ont une bonne production dans le domaine de l’élevage et dans la production   maraîchère, surtout au niveau de la pomme de terre et de  l’oignon. Nous allons  donner  l’occasion aux producteurs d’accéder aux marchés,  afin d’améliorer  leurs conditions de vie. Vu l’expérience des groupements NAAM, nous leur chargeons de mener à bon port ce projet qui relève de leur combat quotidien», a indiqué  Issouf Kaboré.

Pour le président  de la cérémonie,  Réné Bila Zida, le PAEJF constitue une opportunité de réduction du chômage des jeunes et d’accroissement de l’autonomisation des femmes.

«Ce projet salvateur va contribuer sans nul doute à l’amélioration du statut économique et social des jeunes et des femmes des communes concernées dans la région du Nord», a-t-il indiqué   .

Agence d’Information du Burkina

Ibrahim Zampaligré

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here