Promotion des droits humains

Les délégués des établissements d’enseignement post-primaire et secondaire de Léo à l’école du civisme.

Léo (AIB)- Le Ministère de la justice des droits humains et de la promotion civique, à travers la direction régionale des droits humains et de la promotion civique du centre-ouest, a organisé du 06 au 08 décembre 2018 à l’hôtel Sissilis de Léo, une session de formation sur les droits et devoirs des enfants au profit des délégués des établissements d’enseignements post-primaire et secondaire.

Présidée par le Haut-Commissaire de la province de la Sissili, Abraham Yiyé Somdo, la cérémonie d’ouverture a connu la présence de la Directrice Générale de la promotion civique du Ministère de la justice Hadjaratou Zongo/Sawadogo, du Directeur Régional des droits humains et de la promotion civique du centre-ouest Léon Yaknaba et du Directeur Provincial des enseignements post-primaire et secondaire de la Sissili. Le Haut-Commissaire de la province de la Sissili, Abraham Yiyé Somdo, a traduit toute sa gratitude au Ministère de la justice en collaboration avec le Ministère de l’éducation nationale pour cette initiative. Pour lui, cette initiative permettra aux délégués des établissements d’enseignements post-primaire et secondaire de jouer pleinement leur rôle dans la promotion du civisme dans leur milieu de vie en général et dans leurs établissements scolaires en particulier.

Car, dit-il, connaitre ses droits, c’est bien, mais connaitre ses devoirs et les accomplir c’est encore mieux. D’après la déclaration américaine des droits et devoirs de l’homme « l’accomplissement du devoir de chacun est une condition préalable au droit de tous. Les droits et les devoirs se complétant corrélativement dans toutes les activités sociales, économiques, culturelles et politiques de l’homme » a-t-il fait savoir. En rappel il a déploré les actes d’incivisme et de violence constaté de nos jours dans les écoles parmi lesquels des atteintes graves au drapeau national, aux agressions des enseignants etc. Ces actes regrettables posés par des élèves montrent à suffisance un relâchement de l’éducation citoyenne au sein des écoles entrainant une méconnaissance par les élèves de leurs droits et surtout de leurs devoirs, a-t-il signifié. Toute chose qui compromet l’avenir des élèves et par ricochet, l’avenir de la nation interpelle tous les acteurs concernés sur la nécessité de renforcer les actions de promotion d’une citoyenneté responsable, socle de respect des droits humains et du développement économique et social de notre pays a-t-il regretté.

La montée de l’incivisme demeure une préoccupation pour l’État burkinabè. En vue de contrer la recrudescence de ce phénomène dans notre pays, un accent particulier mérite d’être mis sur l’éducation, sur le civisme et la citoyenneté au profit de la frange jeune de la population.

Dans cette optique et dans le but d’élargir la formation à toutes les régions, le Ministère en charge des droits humains et de la promotion civique, dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de travail 2018, entend organiser une session de formation sur les droits et devoirs des enfants au profit des délégués des établissements de la Région du centre-ouest.

L’organisation de cette session de formation participe à la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) notamment en son objectif stratégique (OS) 1.1 qui vise au niveau de son effet attendu (EA) 1.1.1, le renforcement de la démocratie, des droits humains, de la justice et de la paix. Elle s’inscrit également en droite ligne de la politique sectorielle du ministère dont l’axe stratégique deux (02) devrait contribuer à la réduction de l’incivisme et la violence en milieu scolaire et au renforcement de la protection des droits de l’enfant.

L’objectif général poursuivi par cette activité est de susciter l’engagement des délégués des établissements pour la promotion du civisme et de la citoyenneté responsable en milieu scolaire. 72heures durant, les délégués d’établissements, en tant que porte-paroles et représentants des élèves  auprès de l’administration ont été sensibilisés sur les droits et devoirs des enfants, la  culture de la tolérance, de la paix, le sens des couleurs et symboles de la Nation et sur leur rôle dans la promotion du civisme en milieu scolaire. Cette rencontre vise également à susciter en eux le respect des valeurs civiques et citoyennes dans les activités scolaires. Ils ont en outre eu droit à des définitions sur les concepts de civisme et de citoyenneté à travers les différents thèmes développés par les communicateurs.

Des actions concertées et des stratégies à mettre en œuvre pour promouvoir le civisme en milieu scolaire ont été identifiées par les participants. Toute chose qui fera désormais d’eux des ambassadeurs et modèles de civisme auprès de leurs camarades et au sein de la société tout entière. Le Secrétaire Général du Ministère de la justice, Théophile Sawadogo, a mis à profit son séjour le vendredi 07 décembre 2018 dans le cadre de la cérémonie de lancement de la première édition du Festival des retrouvailles de Léo, placée sous la présidence du Ministère de la justice qu’il a représenté, pour aller féliciter et encourager les délégués d’établissements qui ont effectivement pris part à cette formation.

Il les a invités à être des relais auprès de leurs camarades. L’occasion a été pour le représentant des participants, Michel Auguste Sawadogo, de rassurer le Secrétaire Général du Ministère de la justice que les connaissances acquises au cours de cette formation seront relayées auprès de leurs camarades. Ce qui permettra de convaincre les réticents qui demeurent toujours dans l’incivisme.

OLIVIER ALEXANDRE NIGNAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here