Burkina Faso-Education-Humeur

Ouagadougou, 18 déc. (AIB) – La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE), à travers une  lettre ouverte adressée au Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, annonce la mesure de suspension, à compter d’hier lundi, du traitement des dossiers d’examen et concours du primaire au secondaire.

Dans la lettre ouverte parvenue à l’AIB  mardi, la CNSE annonce également, en plus de la suspension des évaluations entamée en début décembre, «l’arrêt  du traitement et de la transmission du courrier et ce, à compter de ce 17 décembre 2018 à 24 heures».

Selon le document, le non traitement des dossiers d’examen et concours au primaire, au post primaire et au secondaire concerne : la constitution, le traitement et la réception des dossiers du CEP, Entrée en sixième, BEPC, BEP, CAP, Entrée en seconde ou en BEP, Baccalauréat).

La coordination syndicale appelle les travailleurs de l’éducation et de la recherche du public et du privé à observer le mot d’ordre. Elle dit vouloir ainsi,  «exiger un traitement diligent des différents points du protocole d’accord et la finalisation du statut valorisant».

«En tout état de cause, la CNSE se réserve le droit d’entreprendre d’autres actions qu’elle jugera utiles pour la mise en œuvre effective du protocole comme la Constitution lui en donne droit», conclut la lettre ouverte.

La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a signé un protocole d’accord avec le gouvernement, le 27 janvier 2018, mettant fin à plusieurs semaines de crise qui a perturbé le début de l’année scolaire écoulée.

Agence d’information du Burkina

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here