Burkina Faso-Elevage-Projet-Résilience

Région du Centre-Nord: Des réponses d’urgence à la résilience des populations

Kaya, 16 déc. 2018 (AIB) – Les membres du Cadre de concertation provincial (CCP) du Sanmatenga ont tenu, le vendredi à Kaya, un atelier pour faire le bilan des activités de l’année 2018 du Projet d’amélioration de la résilience par le petit élevage (PARPEL) et de l’Association vision action développement (AVAD).

Trois communications étaient au menu des échanges à l’atelier du Cadre de concertation provincial (CCP) du Sanmatenga.

Il s’agit de la présentation de l’Association nodde nooto (A2N), (prêt à servir en fulfuldé) qui vient de déposer sa valise au Centre-Nord, du bilan des activités de l’année 2018 du Projet d’amélioration de la résilience par le petit élevage (PARPEL) et de celui de l’Association vision action développement (AVAD).

Le SGP, Laurent K. Kontogom

Les deux premières communications ont été présentées par la responsable du PARPEL, Nathalie Ouédraogo. Selon elle, l’A2N, créée en mai 1996, est présent au Sahel, à l’Est et au Centre-Nord.

L’Association intervient dans le développement local, la sécurité alimentaire durable, la gestion des ressources naturelles et l’alphabétisation et éducation.

Evoquant le bilan de mise en œuvre des activités 2018 du PARPEL, Mme Ouédraogo a cité, entre autres réalisations, la distribution de 960 caprins au profit de 160 ménages, en raison de 6 têtes par ménage, le suivi sanitaire de ces animaux et le renforcement des capacités d’une centaine d’agriculteurs.

La troisième communication, quant à elle, a été dirigée par le président de l’AVAD, Boukary Bamogo. De son avis, l’AVAS a injecté 189 millions de francs CFA pour soutenir 1 800 ménages dont chacun a reçu 105 mille francs CFA.

«213 personnes ont bénéficié d’un appui à la production vivrière, 245 personnes à la production maraîchère et 120 personnes en renforcement de capacité nutritionnelle», a détaillé M. Bamogo.

Les membres du CCP se sont appesantis sur l’impact positif des projets sur la vie des bénéficiaires

A l’entendre, l’AVAD a couvert 13 villages de 3 communes du Sanmatenga, à savoir Boussouma, Barsalogho et Pissila.

En ce qui concerne des activités en cours de réalisation, le président de l’AVAS a assuré que 250 personnes bénéficieront de 210 moutons et 40 chèvres.  «Ce qui fait un taux d’exécution physique des activités 2018 de 90% », a-t-il souligné.

Au terme des échanges, le patron de la cérémonie, le Secrétaire général provincial (SGP), Laurent K. Kontogom a félicité les membres du CCP pour leur participation active. «Nous sommes vraiment satisfaits des résultats engrangés par le PARPEL et l’AVAD», s’est-il réjoui.

Agence d’information du Burkina

ES/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here