Fin de formation pour une trentaine de journalistes burkinabè en Chine

 

Pékin, 14 déc. 2018 (AIB)-Une trentaine de journalistes et de fonctionnaires de la Communication du Burkina Faso, ont reçu hier jeudi à Pékin, des certificats marquant la fin d’un séminaire de trois semaines, organisé par l’Institut de la recherche de l’Administration d’Etat chinois de la radio et de la télévision.

 

«Nous espérons que vous avez approfondi vos connaissances sur les médias chinois, en particulier sur le développement des nouveaux médias», a déclaré jeudi matin Zhu Jiadi aux récipiendaires.

 

La vice-présidente de l’Institut de la recherche de l’Administration d’Etat chinois de la radio et de la télévision a aussi invité les lauréats burkinabè à partager avec leurs concitoyens, « le développement harmonieux de la Chine et l’hospitalité du peuple chinois » qu’ils ont constatés.

 

«Si on a un vrai ami dans un pays lointain, ce pays devient plus proche de votre cœur», a-t-elle lancé, assurant aux délégués burkinabè qu’ils auront toujours en eux, des amis en Chine.

 

En rappel, le séminaire ouvert le 26 novembre 2018, se situe dans «la composition du nouveau chapitre de la coopération médiatique sino-burkinabè».

 

La formation a rassemblé 29 journalistes du public et du privé et des fonctionnaires du ministère de la Communication.

 

Pour le chargé de la formation, Jiang Zhixing, la délégation burkinabè est la plus dynamique qu’il a rencontrée en sept ans de mission.

 

Selon le chef de la délégation burkinabè Adama Coulibaly, le séminaire et les visites culturelles et touristiques, ont permis aux visiteurs de mieux connaître la Chine dans toute sa diversité.

 

«Etre Chinois : c’est le courage, la discipline et l’engagement pour la cause nationale», a ajouté le Directeur de cabinet du ministre burkinabè de la Communication.

 

  1. Coulibaly a invité les médias burkinabè à prendre le train de la mutation, en s’investissant dans les nouveaux médias, condition sine qua non pour ne pas disparaître, selon lui.

 

Pour le chargé d’affaires de l’ambassade du Burkina Faso à Pékin, Issa Joseph Paré qui avait à ses côtés, le 2e secrétaire Denis Kaboré et l’attachée culturelle Martine Ilboudo, cette formation renforcera la coopération entre les deux pays.

 

Il a eu fois de plus salué la haute vision des présidents Roch Marc Christian Kaboré et Xi Jinping, avec le rétablissement en mai 2018, des relations diplomatiques qui étaient suspendues depuis 24 ans.

Agence d’Information du Burkina

Tilado Apollinaire ABGA à Pékin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here