Burkina Faso-Presse-Revue

La fête nationale se déporte à la Une des journaux burkinabè

Ouagadougou, 12 déc. 2018 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mercredi commentent largement la fête de l’indépendance dont les festivités ont pris fin la veille, par la parade militaire et civile à Manga (Centre-sud).

«Fête nationale à Manga : Pour une nation forte et prospère», arbore en première page, le quotidien à capitaux publics Sidwaya qui présente en image, des défilants.

Le journal renseigne qu’à l’occasion de la cérémonie commémorative du 58e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, plus de 4500 personnes dont des troupes étrangères, ont pris part à la parade civile et militaire, hier mardi 11 décembre à Manga.

C’est à juste titre que Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, mentionne en guise de titre qui barre sa Une : «11-Décembre 2018 : Manga sous les projecteurs du 58e anniversaire».

Sidwaya évoque aussi le message du président du Faso, à l’occasion de la fête de l’indépendance, titrant : «Roch Kaboré appelle à une gouvernance vertueuse».

Pour sa part, Le Pays, quotidien privé, parle de «belle fête à Manga», avant d’ajouter que «Roch invite les Burkinabè à un changement de mentalité».

Le journal propose également «ce qu’ils (les Burkinabè) ont retenu du discours du chef de l’Etat».

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, il affiche : «Défilé du 11-Décembre : Manga fidèle à sa réputation», soulignant que «la ville hôte cette année des festivités du 11-Décembre, a marché, le temps d’une matinée, au pas de la parade civile et celle militaire qui ont réuni 4500 participants et des forces obscures».

A son tour, le journal privé Le Quotidien reconnait une «parade réussie», avant de faire ressortir, dans un commentaire, le «contraste entre défilé et contexte réel du Burkina».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here