Burkina-Maroc-Monde-Migration-ONU-UA-Pacte


Observatoire africain des migrations: l’UA et le Maroc scellent l’accord de siège


Marrakech, 10 déc. 2018 (AIB) – Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Nasser Bourita et le président de la commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat ont signé lundi soir à Marrakech, l’accord de siège de l’Observatoire africain des migrations, a-t-on constaté sur place dans la ville rose.

L’Observatoire africain des migrations, souhait du Roi du Maroc Mohamed VI, selon Nasser Bourita, aura pour mission de collecter les informations et de les traiter afin de faciliter la coopération entre les Etats africains au sujet des questions migratoires.

 

Selon le président de la commission de l’UA Moussa Faki Mahamat «nous, à l’Union africaine, nous avons arrêté notre position. L’UA a accepté ce Compacte quand bien même il n’est pas encore complet, quand bien même il n’est pas encore un traité».

«Ils vont protéger les migrants qui, parfois, sont reçus dans des conditions difficiles. Cet outil est très important pour des analyses sur le phénomène, pour avoir des statistiques fiables parce que, jusqu’à présent, les données viennent d’ailleurs».

Le président de l’UA explique que «l’essentiel de la migration est intra-africain. Plus de 80% de la migration se passe à l’intérieur du continent. Avant l’adoption de la zone de libre-échange, avec le protocole sur la libre circulation des Africains dans les différents pays, je crois que nous avons fait des pas importants».

«Ce sont des instruments qui vont renforcer davantage l’intégration du continent africain. La jeunesse africaine n’a pas vocation à quitter l’Afrique. C’est elle qui doit construire ce continent. Notre souci majeur c’est de créer des conditions pour qu’elle puisse s’épanouir dans le continent africain».

Le président de l’UA a assisté, aux côtés des chefs d’Etats et de gouvernement de 183 pays, à la signature du Pacte sur les migrations, sous l’égide du SG de l’ONU Antonio Gouterres.

Le document qui est non contraignant, est signé au même moment que l’humanité fête le 70e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme.

Agence d’information du Burkina

AS/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here