Burkina-Indépendance –Commémoration

Burkina : «Le département de la défense n’est pas la chasse gardée des militaires» (ministre Bouda)

Ouagadougou, 8 décembre 2018 (AIB) – Le ministre en charge de la Défense nationale Jean Claude Bouda a affirmé samedi à Manga, au cours d’une émission réalisée dans le cadre du 11 décembre 2018, que son «département n’est pas la chasse gardée des militaires».

Le ministre en charge de la Défense nationale Jean Claude Bouda s’exprimait en tant qu’invité de l’émission «Tapis d’honneur» organisée par la radio nationale à Manga dans le cadre de la célébration du 11 décembre 2018.

Selon le ministre Jean Claude Bouda, un civil à la tête du ministère de la Défense «s’inscrit dans la volonté du pouvoir actuel (le pouvoir du président Kaboré élu en octobre 2015) et répond à l’aspiration du peuple burkinabè».

«Le plus important pour le département de la défense, c’est de définir une bonne politique sécuritaire», a-t-il affirmé.

A l’en croire, de nouvelles politiques, sont mises en œuvre pour permettre la construction d’une armée plus républicaine.

 Et c’est dans cette dynamique que s’inscrivent la mise en place du Plan stratégique pour la réforme des forces armées nationales, et l’adoption de la loi de programmation militaire quinquennale qui devra mobiliser 700 milliards de FCFA a-t-il déclaré.

Au cours d’une marche de protestation de l’opposition politique contre la gouvernance du président Roch Marc Christian Kaboré, le 29 septembre dernier, son chef de file Zéphirin Diabré a demandé le limogeage des ministres de la sécurité et de la défense nationale. 

 « Il n’appartient pas à l’opposition de dire qui doit être ministre ou pas», estime Jean Claude Bouda pour qui l’opposition sort de son rôle politique.

L’émission «Tapis d’honneur» organisée par la radio nationale à Manga se tient en marge des festivités du 11 décembre 2018.

Le ministre Bouda, fils de Manga, s’est félicité que la région du Centre-sud et particulièrement la ville de Manga abrite cette célébration.

Agence d’information du Burkina

wis/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here