Burkina Faso-Indépendance-Commémoration

Ouagadougou, 8 Déc. 2018 (AIB)- Une délégation de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a visité vendredi, ses infrastructures réalisées à un coût de 440 millions de FCFA à Manga,  dans le cadre des festivités du 11-décembre, fête de l’indépendance. 

Les infrastructures réalisées sont composées de deux châteaux (150 m3 et 30 m3) et de six forages au coût de 440 millions de F CFA entièrement financée par l’ONEA.

«Notre ambition était de couvrir intégralement les besoins des populations qui sans nul doute vont connaitre une augmentation à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance dont Manga est la ville hôte», a déclaré vendredi, le Directeur régional (DR) du Nord-Ouest de l’ONEA, Barnabé Millogo.

Selon le DR, le château de 150 m3 est destiné à desservir principalement la cité des forces vives et les abonnés environnants tandis que le second implanté au gouvernorat, va alimenter le pied-à-terre du président du Faso.

Barnabé Millogo a expliqué que les forages permettront l’approvisionnement de deux unités de stockage.

«Nous avons réalisé six forages d’une capacité cumulée de 29m3/heure qui font remonter l’eau jusqu’aux châteaux pour ensuite être injectée dans le réseau vers les consommateurs», a fait savoir M. Millogo

Selon le directeur régional du Nord-Ouest de l’ONEA, les nouvelles réalisations ont permis  d’effectuer 15.284 mètres de canalisation linéaires, 300 nouveaux branchements à la cité des forces vives, devant accueillir les délégations.

«Notre travail consiste à l’installation du système pour raccorder les forages au réseau de l’ONEA pour la déserte. Le forage fonctionne grâce à une alimentation de la SONABEL mais il est également équipé d’un groupe électrogène automatique qui prend le relai en cas de délestage», a expliqué de son côté, Louis Compaoré Mécanicien hydrologue, qui assure le ravitaillement des châteaux à partir des forages.

Selon le responsable de l’entreprise ayant réalisé les travaux de canalisation de l’ONEA sur les sites des logements sociaux et économiques, Abdoul Kader Kaboré, ses employés ont dû travailler sans repos, sacrifiant parfois des nuits afin de relever le défi au bout de deux mois, au lieu de 5 à 6 mois en temps normal.

Selon les responsables régionaux de l’ONEA, les besoins des consommateurs estimés, de nos jours, à environ 1000 m3 par jours, seront largement couverts à terme grâce aux travaux d’extension du réseau, la production journalière avoisinant 1.200 m3.

Cependant, quelques difficultés existent sur certains sites d’hébergement, selon l’ONEA qui a laissé entendre que sur un total de 53 sites à approvisionner en eau potable, comme identifiés par le comité national d’organisation du 11-Décembre 2018, des installations ne peuvent se faire que sur une douzaine.

Pour le reste des sites hors raccordement, des camions citernes seront mobilisés pour assurer leur alimentation en eau pendant les festivités, ont rassuré les organisateurs de la visite.

Des travaux d’extension ou de densité du réseau sont également initiés dans les autres villes de la région comme Pô, dans le Nahouri et Kombissiri, dans le Bazega.

Agence d’Information du Burkina

wis/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here