Burkina Faso-Presse-Revue

Ouagadougou, 7 déc. 2018 (AIB)Les quotidiens burkinabè évoquent, ce vendredi, l’actualité nationale, marquée des mouvements sociaux, sans oublier la rencontre du G5 Sahel à laquelle a participé le président Roch Marc Christian Kaboré, la veille, en Mauritanie.

«Financement du G5 Sahel: Des partenaires promettent plus de 1500 milliards de F CFA», barre à sa une, le quotidien public Sidwaya, informant que le président Kaboré a pris part, hier jeudi, à Nouakchott en Mauritanie, à la Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 Sahel pour le financement du Programme d’investissements prioritaires (PIP) de la force conjointe.

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso aborde le sujet dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, en affichant : «Lutte contre le terrorisme : Le G5 Sahel affûte l’arme socio-économique».

Quant à Aujourd’hui au Faso, il consacre son éditorial sur le sujet, avec comme titre : «Financement du G5 Sahel : Des  promesses circonspectes venues de Nouakchott».

Le même journal arbore en manchette : «Assassinat de Norbert Zongo, 20 après : Durcir la lutte pour la vérité et la justice».

Selon le journal, le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) ont animé un point de presse, hier jeudi à Ouagadougou.

Et de souligner que la rencontre est en prélude à la commémoration du 20e anniversaire de l’assassinat (le 13 décembre 1998) du journaliste d’investigation Norbert Zongo et ses trois compagnons d’infortune.

A ce propos, Le Pays, autre quotidien privé, met en exergue : «Affaire Norbert Zongo : 20 ans après, la CCVC et CODMPP réclament toujours justice».

Ce journal parle également du 18e anniversaire de l’assassinat de l’élève Flavien Nébié, renseignant que la Coordination des élèves et étudiants du Burkina (CEEB) «accuse le pouvoir du MPP (Mouvement du peuple pour le pouvoir, parti présidentiel, Ndlr) de +protéger des criminels+».

Pendant ce temps, le journal privé Le Quotidien fait remarquer qu’en raison du  18e anniversaire de l’assassinat de l’élève Flavien Nébié, «la Coalition nationale des élèves et étudiants du Faso décrète une grève de 48 heures».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here