Séno

Cadre de concertation régional du Sahel

Trois projets présentés aux membres

Dori, (AIB) – Le Cadre de concertation régional (CCR) du Sahel a tenu sa deuxième session ordinaire le mardi 13 novembre 2018 à Dori. Les échanges ont porté sur la gouvernance de trois projets de développement en exécution dans le Sahel.

 

La deuxième session de l’année 2018 du Cadre de concertation régional (CCR) du Sahel, tenue le mardi 13 novembre dernier a permis à ses membres de s’imprégner des activités de trois projets qui y interviennent. C’est le projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire (PPRRIA) qui a débuté la série des communications. D’un cout total de plus de 26 milliards de F CFA pour une durée de cinq ans, ce projet entend consolider le mécanisme régional de prévision, de gestion et de prévention des crises alimentaires. En effet, le projet se base sur trois composantes  pour atteindre cet objectif. Ensuite, les participants ont eu droit à une deuxième communication sur le projet d’adaptation basée sur les écosystèmes (EBA-FEM). A ce sujet, l’on peut retenir que le projet a été lancé en 2015 pour six ans de mise en œuvre. Il s’inscrit dans l’axe 3 du PNDES qui consiste à dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et l’emploi. Il ressort également de la présentation que le taux d’exécution physique au troisième trimestre de 2018 est de 59%. Enfin, à travers la troisième présentation, les membres du CCR du Sahel ont pris connaissance des activités du projet régional d’appui au pastoralisme dans le Sahel (PRASPS-BF). Il est exécuté dans six pays sahéliens que sont le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et Tchad. Il vise à améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays sahéliens, et améliorer la capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’urgences. A l’issue des présentations, le gouverneur de la région du Sahel le colonel-major Péguy Hyacinthe Yoda a félicité et encouragé ces projets pour le rôle joué dans l’amélioration des conditions de vie des populations. Pour lui, ils accompagnent le gouvernement dans ses efforts malgré des contraintes sécuritaires. De son avis, le CCR a pour vocation d’être un espace d’échanges, d’information, de formation et d’harmonisation des approches pour les différents acteurs de développement de la région en vue promouvoir le développement local.

Souaibou NOMBRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here